Il est 8h et je suis assise à l’extérieur du van pendant que toute la famille dort encore… Nous arrivons au dernier jour de notre road trip, nous sommes le 23 octobre et je n’ai pas besoin de veste tant la douceur de l’air italien est agréable en cette saison !

Retour sur 3 jours de Dolce Vita !

Nuit magique…

Nous sommes partis dimanche dans l’après-midi avec pour objectif le village de Montespluga et son lac qui nous permet de faire une étape sur la route du Lac de Côme.

Les derniers kilomètres se font sur une magnifique route de montagne, nous en prenons plein les yeux avec pour apogée le col de Splügen et sa magnifique route en lacet. Chapeau chauffeur !

Col du Splügen

Nous arrivons vers 18h dans un village désert, un paysage désertique et un vent de folie !

Nous ne vérifierons que le lendemain mais notre destination d’étape (juste à Côté du Lac de Montespluga) est située à 2000 mètres d’altitude, pas étonnant que les conditions ne soient pas très accueillantes.

Qu’importe, nous installons notre van dans un chemin et profitons de la vue bien au chaud.

La nuit nous apporte son lot de beauté montagnarde, l’absence de lumière révèle les millions d’étoile et nous pouvons nous diriger avec le halo de la lune.

L’expérience est inédite, nous nous levons avec le lever de soleil sur les montagnes et l’envie de rester dans cet endroit quelques heures de plus !

Mais qu’à cela ne tienne, le lac de Côme nous attend à seulement 1h de route !

Le nord du lac de Côme

La descente de Montespluga restera dans nos mémoires de roatripers…

Une route en lacet comme pour la montée, des paysages à couper le souffle. Cette étape restera la bonne surprise du séjour.

Nous arrivons au lac de Côme par Novate Mezzola avec pour objectif de descendre à Côme en deux jours.

Le paysage environnant est magnifique, de hautes montagnes qui se reflètent sur le lac. Nous sommes conquis.

L’abbaye de Cluniacense di Santa Maria di Piona : un havre de paix au bord du lac

Nous n’avions pas prédéfini de programme de visite particulier partant du principe que c’est le voyage et non la destination qui compte.

Un bon voyageur n’a ni plans établis ni destination.

– Lao Tseu

Notre premier arrêt sera pour l’abbaye de Maria di Piona qui apparaît sur notre GPS et semble situer au bout d’une presqu’ile du lac.

Nous arrivons après avoir descendu un chemin digne des meilleurs Astérix (route pavé à la romaine, ça secoue dans le van !) mais nous découvrons un petit havre de paix, niché au bord du lac et entouré d’oliviers.

Abbazia di Piona

Le cloître et l’abbaye valent le coup d’oeil, la balade dans les jardins est sympathique par beau temps.

Une aire de pique nique se trouve juste avant l’entrée, nous décidons de nous y installer pour déjeuner.

Les gorges de Bellano

J’avais lu des avis mitigés sur internet mais nous avons décidé de nous y arrêter tout de même.

Je dirai que tous les avis ont raison : 20 minutes de visite pour 4 euros. On n’y mettrait pas plus c’est sûr !

Pour autant, nous avons apprécié la découverte de ces gorges en plein milieu d’un village, l’eau est d’un bleu laiteux assez unique et les cascades impressionnantes par leur débit.

Un bon exercice pour Oxford, futur chien-guide qui voyage avec nous en ce moment.

Si vous passez dans le coin, ça vaut le coup d’oeil. Sinon, vous n’avez pas manqué l’attraction du siècle !

Varenna la perle du lac de Côme !

Mon coup de coeur du séjour : le village de Varenna !

Nous nous garons côté port, ce qui nous permet d’emprunter le Greenway qui s’étend le long du lac. Après la highline de NYC, ce Greenway revêt des aspects différents mais tout aussi séduisant.

Nous arrivons au centre du village et ne résistons pas à une glace au bord du lac.

Quelques photos sur le ponton mobile du lac (ça secoue !) et nous avons même la chance de pouvoir mettre les pieds dans l’eau tant la météo est clémente.

Le village de Varenna est typique des villages du lac de Côme, avec ses escaliers infinis et ses maisons colorées.

Nous avons adoré !

Nous nous mettons en route pour trouver un camping (une bonne douche fera du bien à tout le monde !). Pas évident à cette saison, beaucoup d’établissements sont fermés. Nous trouvons tant bien que mal un camping qui fera l’affaire pour la nuit.

Jour 2 : Direction Bellagio !

Nous aurions pu prendre le ferry de Varenne à Bellagio (liaison de 35 minutes pour 23 euros avec le van) mais nous avons finalement pris l’option de faire le tour complet de la première jambe du lac de Côme. La route est sinueuse et nous arrivons finalement à Bellagio vers 11h du matin.

Le stationnement n’est pas aisé à Bellagio et nous trouvons finalement une place gratuite à environ 10 minutes de marche du centre ville.

Nous passons devant une charmante église transformée en maison par un architecte, à première vue, Bellagio est pleine de charme.

Un centre historique plein de charme

Nous arrivons dans le centre du village, majoritairement piéton (sauf pour les riverains, soyez donc prudent, une voiture passe de temps à autre). Nous découvrons des petites maisons pleines de couleur, des escaliers par centaine faits de pierres. 

On flâne et on profite dans les rue commerçantes de Bellagio.

Nous descendons l’escalier principal et arrivons sur le port. Nous déjeunons au restaurant de l’Hôtel Splendide et craquons pour une pizza. Délicieuse ! Le rapport qualité prix du restaurant est largement raisonnable (10€ la pizza la plus chère), avec vue imprenable sur le lac, n’hésitez pas à vous arrêter !

Un tour en bateau sur le lac?

Nous continuons notre ballade à la recherche d’un tour en bateau. Ce sera notre point de déception (surtout celui de notre fils de 3 ans !) : le lac de Côme n’offre que des liaisons maritimes entre villages et pas de tours de bateaux pour bons touristes que nous sommes !

Après avoir cherché pendant 30 minutes, nous comprenons que le bateau ce ne sera pas pour aujourd’hui. Nous poursuivons vers la villa Melzi et sommes déçus de constater qu’il faut payer 6,50 euros par personne pour se promener dans les jardins. Nous rebroussons chemin et montons vers l’Eglise du village.

La place du village est charmante, après avoir bouclé la boucle dans le village, nous faisons un dernier arrêt pour manger une glace et direction la voiture pour trouver notre campement pour la nuit.

Le phare Volta

C’est presque par hasard que nous décidons d’aller camper sur les hauteurs du phare de la Volta. Le hasard fait bien les choses! Après 45 minutes d’une route sinueuse, nous arrivons au phare et sommes bouche bée devant la vue qu’il offre ! Les Alpes se dressent derrière le lac de Côme sur fond de coucher de soleil.

L’endroit est accueillant aussi pour les enfants puisqu’un terrain de jeu complète le parc. 

Un phare en pleine montagne !

Bivouac sauvage…ou pas !

Nous nous installons à 10 minutes du phare sur un parking bordant une auberge. L’endroit est désert et offre un superbe panorama, c’est moins glamour que la première nuit dans les Hautes Alpes mais nous validons l’endroit !

Vers 20h, des voitures commencent à arriver et à nous encercler pour se rendre à l’auberge. Visiblement, malgré l’endroit très reculé, une fête a lieu ce soir !

Après 1h d’aller retour, nous décidons de changer d’endroit pour être tranquilles. Arrivés sur un parking en contrebas, nous passons une nuit agréable par 20 degrés, incroyable pour un 22 octobre !

Côme, notre dernière étape

Nous arrivons sur Côme en milieu de matinée et sommes surpris par le peu de touristes.

Parking facile mais payant !

Les parkings dans Côme sont tous payants, nous avons la chance d’avoir un volkswagen california (de moins de 2m de haut) et pouvons donc entrer dans la plupart des parking souterrains, nous décidons de prendre celui se trouvant le plus proche du lac (centro lago). Nous paierons 9,50€ pour 5 heures.

Le centre ville médiéval

Nous démarrons la visite par le centre médiéval et déambulons dans de petites ruelles avec des maisons littéralement dans leur jus, les façades non rénovées depuis de nombreuses années.

Nous arrivons finalement sur la place de la Cathédrale. Cette dernière est typique de l’Italie avec ses pierres blanches. Elle ressemble à la Cathédrale de Florence mais dans un format bien plus modeste.

La cathédrale de Côme.

L’intérieur est arboré, plein de dorures et vaut le coup d’oeil (entrée gratuite).

Le port et sa promenade au bord du lac

Nous poursuivons vers le port, la promenade est agréable, nous passons devant le mémorial de la shoah, émotion garantie devant la lecture des dernières paroles de fusillés ou déportés.

Nous poursuivons notre ballade vers le war memorial et tombons sur une presqu’ile de cailloux sur le lac. Nous profitons de l’endroit pour faire quelques ricochets et offrir une baignade à notre labrador. Il fait 24 degrés à Côme! 

Vue de Côme depuis les bords du lac.

Déjeuner en terrasse au bord du lac et nous reprenons la route pour l’Alsace !

En résumé…

Les coups de   de ce trip :

  • Un vrai dépaysement à 4h de chez nous!
  • Le village de Varenna et le greenway…

Le   de cette sortie :

  • Côme : nous nous attendions à plus charmant comme ville.

Crédits : Photo du Col du Splügen : Wikipedia