Nous ne sommes pas particulièrement fans de zoos mais avec un enfant de 3 ans, l’expérience se tente. En plein âge de découverte des animaux, c’est une belle expérience pour petit et (avouons-le) grands. C’est parti pour une journée de découverte de petits et grands animaux au zoo de Bâle.

Un très beau parc zoologique…

Le zoo de Bâle est réputé pour accueillir de nombreuses espèces dont 3 des big 5.

Nous n’avons pas été déçus : une journée à observer des espèces aussi diverses que les éléphants, rhinocéros, lions ou encore girafes (gros coup de coeur pour ces dernières), on repart forcément des souvenirs plein la tête.

Photo de Rhinoceros

Le zoo est très propre, les enclos également. Les animaux disposent de grandes surfaces reproduisant leur milieu naturel. 

Une journée en famille

Le zoo est évidemment pensé pour accueillir des familles avec enfants… De nombreux point d’eau, toilettes, des stands de glace et un grand restaurant central.

Le zoo dispose également de nombreux petits terrains de jeux permettant aux parents de prendre un café pendant que les enfants continuent de s’amuser.

Le parc propose des animations à heure fixe où l’on peut observer les soigneurs nourrir des espèces spécifiques. Nous avons pu observer les lions en plein repas… impressionnant !

Photo de lions

Nous avons été très surpris par l’aquarium dont dispose le zoo, rien que cette visite nous a déjà pris 1 heure pour découvrir l’ensemble des espèces aquatiques.

Au final nous aurons passé plus de 5h dans le parc animalier sans s’ennuyer. Il faut dire qu’il y a presque 600 espèces et pas loin de 6600 animaux dans le zoo. Par ailleurs, cette découverte perpétuelle de nouvelles espèces à fait marcher notre fils de 3 ans toute la journée ! Autant dire que la soirée fut calme  

Plan du zoo de Bâle

Accessibilité

Même si nous avons classé cet article dans « Sorties en Alsace », le zoo de Bâle est évidemment en Suisse. La langue est le Suisse-Allemand mais pas de panique, aux caisses tout le monde parle Français. Dans le parc les panneaux comportent une partie en français (sauf pour les poissons ou seuls leur nom et région sont en français).

Pour vous rendre au Zoo il faut passer par la frontière mais nul besoin d’acheter la vignette autoroutière Suisse, expliquez simplement au douanier que vous allez au zoo.

Le parking devant le zoo étant ridiculement petit, nous nous sommes garés dans un parking souterrain à proximité, nous avons payé 15CHF pour les 5 à 6h de stationnement.

Niveau prix, c’est la Suisse !

  Un conseil : ramenez votre pique nique, surtout par beau temps : vous trouverez forcément un endroit sympa pour manger (nous avons profité des otaries pour la pause déjeuner) et cela évitera de dépenser 100 francs suisse pour des portions de frite et quelques knacks pour la famille !

Pour vous donner une idée, nous avons craqué pour 2 expressos et une glace : il nous en a coûté 16 francs soit environ 14 euros… À 4CHF le café, l’addition grimpe vite.

L’entrée du zoo est également chère : 47 francs par adultes (soit environ 40€). Nous avons saisi l’opportunité de la visite suite à des billets disponibles en tarif réduit auprès de notre CE d’entreprise.

  Si vous n’avez pas la possibilité de trouver des billets à tarif réduits et que le prix de l’entrée est rédhibitoire, vous pouvez vous rabattre sur le zoo de Mulhouse. Le prix de l’entrée est entre 10€ et 15€ par personne selon la période de l’année. Vous n’y trouverez pas éléphants, girafes, lions et hippopotames mais pourrez-tout de même observer des loups, ours blanc, panthères des neiges, singes et autres tortues géantes (pas de poissons contrairement au Zoo de Bâle néanmoins). Nous avions été au zoo de Mulhouse cet été et avions été très agréablement surpris par ce parc très fleuri.

En résumé…

Les coups de   de cette sortie :

  • Le soin des animaux, ils ne sont pas apatiques et ont l’air bien dans leurs « pattes »
  • L’engouement des enfants à découvrir les animaux
  • Le nombre d’espèces à voir
  • La propreté du zoo

Le   de cette sortie :

  • Le prix !

Crédit photo de couverture : Zoo de Bâle

Votre route vers le zoo de Bâle…