Eté 2018, nous avons 3 semaines devant nous et le temps n’est pas au beau fixe dans les Dolomites où nous souhaitions nous rendre. Un coup d’oeil  à la carte d’Europe et hop direction l’Ouest de la France où il fait beau pour un roadtrip improvisé ! Châteaux de la Loire, Bretagne et Normandie, nous voilà !

Une escale dans la Loire

Nous partons d’Alsace et décidons de couper la longue route vers la Bretagne en faisant une escale de 2 jours dans la Loire car nous souhaitons profiter de la proximité des châteaux de la Loire pour visiter le magnifique château de Chambord.

Nous arrivons en fin de journée au camping, bien contents de découvrir que ce dernier est bordé d’une plage donnant sur le fleuve. Après notre installation et un repas, direction la Loire pour une baignade. L’eau est à une trentaine de degrés, les vacances ont officiellement démarré !

Direction le château de Chambord à vélo !

Nous programmons la visite de Chambord pour le lendemain et décidons de nous rendre en vélo au château. Une vingtaine de kilomètres nous séparent de notre destination et il faut l’avouer, le département de la Loire est extrêmement bien équipés en pistes cyclables, en particulier le long du fleuve. D’ailleurs, la moitié des campeurs qui étaient dans le même camping que nous sont des cyclotouristes.

Départ tôt le lendemain, canicule oblige. Nous arpentons les bords de Loire à la découverte des premiers chateaux qui la bordent. 

Arrivés à Chambord par l’allée royale, nous nous retrouvons devant ce château magnifique, à la hauteur de nos espérances!

Nous trouvons très facilement une place pour nos vélos et décidons de nous rafraîchir avant notre visite. Il y a un petit village aux abords du château avec des boutiques de vins, restaurants et café, tout ce qu’il faut pour passer la journée à la découverte du château.

[icon name= »info-circle »] Une astuce pour les billets : l’entrée principale immédiatement après le parking n’est pas la seule où on peut se procurer un billet : ils sont également disponibles dans le château. Nous avons gagné de précieuses minutes vu la file d’attente!

Début de la visite : première expérience sympathique : l’escalier à double révolution de Léonard de Vinci. Les pièces s’enchaînent plus belles les unes que les autres. Nous sommes surpris et sous le charme, on ne s’attendait pas à en prendre plein les yeux de cette façon !

[icon name= »info-circle »] Un conseil pour la visite : on peut prendre des histopad en supplément (une tablette qui remplace les audio-guides). Elles apportent un vrai plus notamment si vous voyagez avec des enfants. La tablette offre une reconstitution des pièces à l’identique de la période de François 1er, ça motive les enfants et stimule leur imagination !

Après 2h de visite du château, nous arrivons sur les plus hauts balcons offrant une vue magnifique sur les jardins. 

jardins chambord
Jardins à la Française du Château de Chambord

Après cette magnifique découverte, déjeuner dans un restaurant du château et retour en vélo. Nous avons voulu miser sur un autre itinéraire qui ne longe pas la Loire, ce fut laborieux, long et nous avons finalement atteint notre camping et sauter dans la piscine sans demander notre reste !

Demain, nous terminerons la route vers le Golfe du Morbihan !

Le Morbihan et ses secrets

Nous arrivons en Bretagne en fin d’après-midi et découvrons avec plaisir que notre camping est à 200 mètres d’une petite plage. Après notre installation, nous profitons de cette proximité pour nous détendre un peu sur la plage. Nous découvrons avec surprise que la plage diminue de minutes en minutes pour disparaître finalement sous l’océan. Les joies de la marée montante !

Après dîner, nous décidons de retourner sur la plage pour profiter du coucher de soleil. Quelle ne fut pas notre surprise de constater que cette dernière fait maintenant 80 mètres de profondeur laissant libres les rochers et les algues. Les joies de marée basse ! Nous passons une partie de la soirée à découvrir pleins de petits « trésors » dixit notre fils et nous sentons que la Bretagne va nous réserver bien des surprises !

Sur la piste des menhirs et de la côte sauvage

Notre première matinée dans le Morbihan est consacrée à Carnac. Autant se le dire tout de suite : nous avons apprécié l’endroit mais il est bien trop fréquenté pour ressentir quelconque énergie mystique ;).

alignements de carnac
Les célèbres alignement de Carnac

Après une ballade sympathique sur le chemin balisé, nous décidons de passer l’après-midi sur la presqu’île de Quiberon, à la découverte de la côte sauvage.

Le vent souffle, fidèle à la réputation bretonne mais que c’est beau ! Les falaises à pic, l’océan déchaîné, on pourrait rester des heures à profiter du spectacle!

En fin de journée, sur le retour, le mois d’août nous rattrape : la galère pour sortir de Quiberon (comptez une bonne heure en haute saison), mais nous revenons des souvenirs plein la tête !

En soirée, fidèles à notre plage, nous retournons faire notre ballade du soir et nous émerveiller du paysage.

vue drone golfe du morbihan
Petit survol du Golfe du Morbihan avec le drone lors de notre balade du soir.

Brocéliande… ou la forêt des désillusions

Nous avions inscrit Brocéliande à notre planning sans hésitation et attendions impatiemment de découvrir ce lieu plein de mystères.

Paimpont, le centre névralgique de la forêt est un village agréable et l’office du tourisme dispose de tout ce qu’il faut pour nous renseigner (et de tous les objets dérivés possibles et imaginables à acheter).

Nous apprenons qu’il faut absolument disposer d’une voiture pour faire les points remarquables de la forêt : excalibur, le tombeau de Merlin et le Val sans retour sont distants de 20 à 25 minutes de voiture les une des autres.

Nous démarrons par excalibur et c’est notre premier point de déception : l’épée se trouve sur une plage bondée au milieu d’un terrain de jeu. On s’attendait à plus mystique ! Après quelques photos, l’expédition Arthurienne se transforme en séance de terrain de jeu pour notre fils.

Notre deuxième étape sera le tombeau de Merlin et la fontaine de jouvence. Le tombeau de Merlin ne nous a pas vraiment fait rêver, c’est une pierre où s’amasse des touristes et la fontaine de jouvence ressemble plus à un vieux puits crasseux qu’à une fontaine censée redonner jeunesse.

Les déceptions s’accumulent, notre fils s’endort… On décide de retourner au camping et de zapper l’arbre d’or.

[icon name= »thumbs-down »] Au final, cette journée reste la plus décevante de notre séjour, Brocéliande est plus un attrape touriste qu’une réelle découverte spirituelle.

S’échapper sur une île…

Nous avions envisagé de faire Belle-Ile-en-Mer mais le prix du ferry (40€) nous a convaincu de choisir une île plus petite mais tout aussi connue : l’île aux moines.

Nous arrivons après 5 minutes de bateau, pour notre dernier jour en Bretagne, le ciel nous offrira ce que cette région a de plus beau ! De la pluie versée par seaux entiers sur nos têtes !

Cette île a vraiment du charme, nous vous conseillons de prendre vos vélos pour mieux la découvrir. Pour notre part, la fin de journée fut vraiment gâchée par la pluie mais l’escapade valait le coup.

On the road again… direction la Normandie !

Dans notre soif de découverte, nous avions noté trois lieux à ne pas manquer : le Mont St Michel, les plages du débarquement et les falaises d’Etretat.

Ce sera donc le programme de nos 3 derniers jours de vacances.

Une journée de rêve au Mont St Michel

Autant se le dire tout de suite : il faut avoir vu le Mont St Michel une fois dans sa vie ! Les photos nous faisaient déjà rêver mais le voir en vrai devant nos yeux nous a régalé.

Nous arrivons vers midi, l’afflux de touristes est déjà très présent. Mais qu’importe, nous apercevons déjà le Mont de loin et nous sommes impatients de nous en approcher. 

L’organisation des navettes (gratuites) est très bien pensée, nous n’attendons pas longtemps malgré le monde. C’est un bon point surtout quand on voyage avec des enfants.

mont saint michel en normanie
Le Mont Saint Michel dans toute sa splendeur

Nous nous lançons à l’assaut du Mont et dans les petites ruelles pleines de charme, la foule nous fait vite prendre les chemins de traverse. Nous optons pour les escaliers le long des fortifications, c’est plus difficile mais nous savourons de croiser moins de monde. La file d’attente pour l’abbaye nous dissuadera de la visiter (mieux vaut certainement venir hors saison pour celà), nous continuons vers les remparts de la ville. Déjeuner sur une terrasse de restaurant avec vue sur la baie. Magnifique et abordable! On prend bien sûrs les traditionnelles moules – frites, tellement clichées mais on va au bout de l’expérience 😉

[icon name= »thumbs-up »] Après avoir bouclé notre tour du Mont, nous voilà pieds nus à fouler la boue de la baie par marée basse. Cette ballade reste le meilleur souvenir de la journée, c’est ludique et on voit le Mont sous toutes les coutures.

Nous repartons après 6h de visite, des images pleins la tête ! Même les 12€ de parking ne réussiront pas à gâcher cette superbe journée.

Les plages du débarquement

Nous continuons la route vers la Normandie et après une soirée tranquille dans notre camping, nous nous lançons à la découverte des plages du débarquement.

Nous commençons par Utah Beach et décidons de visiter le musée. De l’extérieur, un avion allié trône dans une des salles du musée, notre fils nous tanne donc pour que nous allions voir cet avion. Bonne stratégique marketing, d’autant plus que le musée vaut le coup, il est très diversifié est organisé en section selon les différents corps d’armés qui sont intervenus lors du débarquement alié. Il et est localisé dans le bunker des forces allemandes, on s’y croirait.

Nous terminons par une ballade sur la plage et reprenons la route vers la pointe du Hoc.

Utah Beach et son musée nous avait déjà donné un aperçu de l’horreur des batailles du débarquement mais la pointe du Hoc avec ses trous d’obus énormes nous fait encore plus prendre conscience du poids de l’Histoire. 

Omaha Beach, prochaine destination de notre journée et enfin le cimetière américain finissent de nous mettre face à l’horreur de cette guerre.

Face à la mer, on imagine aisément les milliers d’hommes débarqués en se faisant mitrailler et les milliers de croix du cimetière américain doivent nous rappeler les sacrifices de ces Hommes. L’émotion est vive et les larmes mouillent nos yeux. Une vraie prise de conscience…

Une journée à Etretat

Etretat est à 2h de route de notre camping mais nous tenons absolument à aller voir cette merveille de la nature.

Le seul bémol de la journée est la difficulté à se garer, nous vous conseillons le parking gratuit à l’entrée. Il faut marcher 10 minutes mais c’est tellement plus confort que de galérer dans les ruelles de la ville.

[icon name= »thumbs-up »] Nous ne sommes pas déçus ! Les falaises sont magnifiques, la ballade sur leurs sommets nous offrent une vue imprenable sur la mer et nous prenons conscience de leur hauteur. Nous en profitons pour déjeuner en mode pique nique sur les falaises et redescendons après 2h de ballade pour une glace et un café bien mérités dans la ville d’Etretat.

falaises d'etretat en normandie
On en profite pour faire voler le drone pour admirer les falaises d’Etretat, attention les vents sont souvent assez fort.

Retour au camping en soirée et le lendemain, 10h de route pour rentrer dans notre Alsace natale. 

[icon name= »heart »] Ce roadtrip improvisé s’est révélé être pleins de surprises et de découvertes ! La déception de ne pas avoir pu réaliser le programme initial vers l’Italie est donc largement oublié par les souvenirs emmagasinés ! La France est un beau pays !